Illusion de la Réalité

 

o  L’illusion de la réalité.

 

Les informations du monde extérieur sont perçues par nos 5 sens. Les images de notre environnement proviennent de ces sens. Le vivant ne connait donc son monde qu’à travers ses sens.

 
 
 
 
 

Le Monde holographique

 

Ainsi la réalité de ce qui nous entoure correspond à une image créée par le cerveau, par le biais des organes sensoriels (en forme de réponse), selon son interprétation (interprétation provenant de la concordance avec des informations préexistantes et stockés dans les mémoires).

Si nous étions capables de retirer notre cerveau pour l’étudier, nous utiliserions nos organes sensoriels pour le percevoir. (Nous toucherions sa matière…) Nous constaterions que le cerveau n’est qu’une matière perçue par nos sens.

 

Le monde intérieur et extérieur correspond donc à un ensemble d’images créer par le cerveau d’après ce que nos sens perçoivent. 

 

L’homme n’a pas d’existence matérielle en dehors du cerveau. Mais pour autant la vie perdure en dehors du cerveau.

Des personnes sont maintenues en vie, sans l’utilisation de leurs sens et de leurs organes sensoriels, par exemple durant des périodes de coma.

 

 
 

 

La tâche noire dans nos yeux devrait, par exemple, donner une image avec une partie obscurcie mais le cerveau comble cette partie en imaginant ce qui s’y trouve par un système logique.

 

…des choses qu’on ne voit pas

Nous l’avons vu, nous n’avons pas accès à tous les signaux nous permettant une approche pertinente et au plus juste avec la Réalité.

 

Il existe dans notre environnement, dans ce qui nous entoure et même ce qui nous compose des choses que nous ne percevons pas directement…

 

« Orbes » comme des particules invisibles à l’œil.

« Rods » comme une nouvelle espèce de créatures, se déplaçant trop vite pour être perceptible…

 
 
 

 

…la dimension perceptible humaine

Dans notre monde, perceptible par nous, Humain, il y a un infiniment petit et un infiniment grand qui nous échappent. Toujours liés aux limites de notre système de perception, nous n’avons pas tout à fait conscience de la vie invisible et pourtant connue et présente sur Terre.

La vie bactérienne existe, évolue et se développe, qu’elle soit à l’extérieur, dans l’environnement ou bien à l’intérieur des êtres vivants…

Dans l’air, en dehors comme à l’intérieur de nos maisons, ils y a des particules, de la poussière… De même dans l’infiniment grand que représente l’Univers nous savons qu’il existe des galaxies, bien au-delà de la notre. Nous savons aussi qu’il existe une limite à notre accès de l’univers, une limite au-delà de laquelle nous n’avons pas la possibilité d’accéder. Ainsi, nous ignorons encore dans quel ensemble nous sommes les constituants…

 

imperceptibles...

 
 
 
 
 
 
 

Le Monde des rêves

 

Durant nos nuits, pendant notre sommeil nous rêvons. Nous sommes projetés dans un autre monde. Ce monde est presque semblable à celui que l’on connait.

Il nous semble le percevoir aussi à travers nos sens.

Dans nos rêves, nous utilisons nos sens, sans qu’aucun organe ne soit utilisé.

Nous mangeons, nous discutons, nous touchons, nous sentons… Nous vivons en rencontrant des proches, des inconnus avec des visages particuliers, nous faisons des choses dont nous sommes à priori incapables, par exemple, en rêvant d’être un pilote, un amateur de sport extrême…

 
 

Pourtant, nous sommes physiquement, toujours dans notre lit, plongé dans un sommeil.

Nous n’utilisons pas nos organes sensoriels, nos organes physiques.

Ainsi, rêvant d’être un amateur de saut en parachute, nous n’effectuons pas en réalité les gestes que l’on se voit faire dans notre rêves.

 
 

 

Il s’agit d’une réalité imaginée.

Mais, si nous ne nous réveillons pas, nous ne pouvons pas savoir si nous sommes endormis ou réveillé… Nous ne pourrions pas savoir si c’est encore le rêve ou bien la réalité…

 

Ainsi, nous percevons chaque nuit, une réalité différente, de laquelle nous revenons pour exister dans le monde physique.

 

 

 

Il faut noter que nous vivons, pendant notre sommeil, tout comme nous vivons malgré la carence de nos facultés sensoriels, ou encore en l’absence de perceptions sensoriels (coma, anesthésie...)

Alors, il existe des réalités au-delà de nos perceptions physiques…

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×