Dualité du monde physique

 

o  La dualité du monde physique.

 

Une dualité liée à l’existence physique.

Notre existence n’est pas harmonieuse car l’existence physique est comme tout élément physique un composé moléculaire, cellulaire. Le monde correspond alors au mélange d’éléments.

Matière / Antimatière

 
 

Le monde physique correspond à une polarité, une attirance qui devient une aversion, comme avec des aimants.

Ainsi dans le monde physique, celui de nos sens, cette dualité est omniprésente.

Le mâle, la femelle, le positif et le négatif, la conception du bien et du mal…

 
 
 

Cette dualité régie le monde physique. C’est à travers elle que sont gouvernés les « besoins » qui induisent à l’Homme une existence physique, dans la satisfaction de ses besoins…

Ainsi, dans la dualité mâle- femelle, l’attirance est induite mais tel un aimant l’aversion sépare. Dans cette nature duelle, l’Etre Humain exprime son besoin de survie, son désir, sa domination… elle inspire aussi à des notions de rivalité, de territoire

Le monde balance donc continuellement dans la dualité. Les contraires s’attirent et s’opposent. Le Monde physique est régit par cette dualité

 

La dualité onde-particule

Dualité dans la réalité du monde physique

 

En physique, il s’agit d’un principe selon lequel tous les objets de l’univers présentent simultanément des propriétés d’ondes et de particules. C’est l’un des concepts fondamentaux de la mécanique quantique.

 

 
 
 

On considère que la lumière est composée d’ondes (C. Huygens) et de flots de particules (I. Newton). D’après des travaux scientifiques (A. Einstein,  L. de Broglie…) tous les objets ont une nature d’onde et de particule. (Phénomène perceptible à une échelle microscopique)

Mais le paradoxe étant qu’un objet quantique (quanton) n’est ni une onde, ni un corpuscule, mais peut présenter les 2 aspects (selon le principe de complémentarité de Bohr).

 

Pour comprendre, prenons l’exemple du cylindre (¤).

 

¤     Le cylindre

C’est un objet ayant des propriétés apparemment inconciliables.

En considérant le cylindre, une projection dans un axe donne un cercle, et une projection en perpendiculaire de l’axe donne un rectangle.

Pour autant apparemment, aucun objet ne peut être à la fois un cercle et un rectangle…

Il s’agit donc d’un objet ayant les propriétés de l’un et de l’autre (cercle/rectangle) mais qui n’est ni l’un, ni l’autre (cylindre).

 

 

 

 

 
 

 

Dualité de l’existence physique

 

…Dualité d’origine

Tout organisme vivant est constitué de cellules. Ces cellules sont regroupées dans les organes qui constituent l’organisme.

 

Lors de la fécondation, deux cellules spéciales, les gamètes (1 mâle, 1 femelle) qui se rencontrent pour donner l’œuf (zygote)

L’œuf est une cellule unique, qui par un mécanisme de divisions cellulaires successives donne naissance à un homme, une femme, un animal…

La division cellulaire assure le maintien de la vie.

 

A l’âge adulte, 1 sur 10 000 se divisent pour compenser les pertes.

Ensuite, les cellules se spécialisent dans un domaine particulier.

(Par exemple, les cellules du cerveau se spécialisent en cellules nerveuses…)

 

Il existe un mécanisme de contrôle de la division cellulaire, qui détermine quand la cellule se divise et quand elle se spécialise.

Le dérèglement conduit à des tumeurs et des cancers.

 

A noter qu’au cours des divisions successives, chaque cellule reçoit une copie complète du plan de conservation du programme héréditaire.

 

Cette dualité est perpétuelle et on peut s’en rend compte de plus en plus facilement, de nos jours.

 

 

…Une dualité humaine

 

La dualité régie l’existence de l’Etre Humain, l’obligeant dans une dualité permanente. Il s’agit de la dualité Hétéronomie / Autonomie.

L’hétéronomie est le fait de ne pas être autonome, d’obéir à des lois extérieures.

 

En effet, l’existence induit l’Individu (la personne) et son environnement (les autres). Alors, dans le quotidien, pour le maintien de la vie, ces deux notions conduisent l’Homme dans cette dualité.

 

Ainsi, l’Introverti s’organise en correspondance entre sa personne publique et sa personne intime (le soi). Dans cet aspect de la dualité, il préfère la valeur d’usage. (Gratuité dans les interactions de ses échanges avec ses semblables et son environnement)

Il en découle les aspects relatifs à l’égo… (Certitudes, renfermement, incompréhension…)

 

L’Extraverti s’organise autour d’un rôle approprié au public. Sous cette direction, l’individu privilégie la valeur d’échange. (Qui lui rapport des bénéfices)

Il en découle les aspects de jugement, de rivalité, de domination…  (Manipulation, violence…)

 

Ainsi l’existence humaine se réitère de la même  manière que les cellules qui le composent : l’Homme se duplique et se spécialise tout autant. En effet, sa première pulsion est la survie de l’espèce, ce qui indique la reproduction.

La spécialisation intervient par les distinctions qui s’opèrent dès les premiers temps (différences et similitudes, appartenance dans le cercle familiale puis sociale (classe sociale, privilèges…)

Ces distinctions nous divisent, nous formons des communautés, des groupes… Nous dégageons toutes sortes de différences.

Nos rapports sont donc soumis à ces diversités, en fonction de chaque individu. Les spécificités prônent l’intolérance et poussent à l’incompréhension, la véhémence.

 

Ainsi l’homme est divisé, dans tout ce qui le concerne comme dans son environnement. (Sa nature, ses intérêts, ses ambitions…)

S’il tend à l’union, dans son besoin de reproduction, souvent malgré tout il est rappelé à sa nature antithétique.  Eternellement agité dans une extrémité et puis dans l’autre, oscillant entre le bien et le mal, il  est constamment balancé dans cette dualité, dont il n’en sort pas.

Nous savons combien les relations humaines sont difficiles à maintenir à long terme.

(Cumul des partenaires sexuels, conflits amicaux, familiaux ou professionnels…)

De même cette dualité est l’amorce des conflits et des guerres, de toutes les querelles qui relèvent du désir de domination qu’inspire la dualité au sein du monde physique.  L’aversion, l’antipathie pousse à la colère, la violence…

 

 

                                                                                             

             

Dualité perpétuelle

 

Le système utilise cette dualité pour encrer davantage l’Homme dans le Monde physique.

En effet, cette dualité est perpétuelle.

 

Les guerres sont des rivalités induites par la dualité de l’existence physique.

En regardant de plus près, rappelons nous  que les ennemis d’aujourd’hui étaient des anciens amis.

Souvenons nous que ceux qui partent à la guerre ont eux même auparavant fournis les armes, la formation… Regardons aujourd’hui, comment ils se rencontrent et prennent des décisions régis par cette dualité, nous imposant par la peur, l’insécurité, à nous réjouir de leurs actes.

Si nous reprenons la définition de notre nature propre, nous savons que nous sommes des atomes assemblés en différents molécules, organes, flux…

Nous disposons donc d’un ensemble de 3 perceptions primordiales, le positif, le négatif et le neutre…

 

Il y a donc le neutre que le monde matériel nous empêche de concevoir.

Dans l’essentiel de ce que nous sommes, il n’y a pas de dualité… Il y a l’équilibre au-delà du monde physique, du système physique…

 

La dualité de ce monde constitue des restrictions et des incompréhensions. En effet, dans toute dualité terrestre tient une notion de domination, de différence (distinction), d’appartenance…

 

A l’image des guerres qui ne sont que des conflits d’intérêts (appartenance idéologique, territoire…). Nous pouvons remarquer que malgré nos avancées, dans différents domaines, nous avons été incapables de maintenir une paix durable.

 

Ainsi, dans notre rapport avec autrui (comme au sein des couples) la dualité oppose, elle sépare…

Il en est de même dans toutes nos relations. Nous avons établis des hiérarchies, nous avons établis des frontières…

 

C’est là le reflet de notre ambition, tendre vers une évolution physique.

Nous maintenons ainsi cette dualité.

Pourtant, au-delà de cette dualité, si nous reprenons la définition de notre nature « propre », nous sommes une forme d’énergie, conçue à un état primaire à partir de 3 éléments donc un élément neutre…

Nous ne devrions donc appuyer aucune distinction puisque nous sommes semblables.

 

Nos différences, qu’ils s’agissent de psychismes ou d’idéologies, ne tiennent qu’à notre curieuse intention de maintenir une dualité permanente, une rivalité.

(Domination : après domination sur les espèces, sur l’environnement… domination entre les individus…)

 

Ainsi, l’Homme dans des aspirations physiques se voit dirigé dans ses relations par une dualité incessante.

L’Homme n’intègre pas l’entente, l’harmonie, l’équilibre car il est perpétuellement en jugement, en comparaison, en opposition, en rivalité avec autrui en dualité…

(Avec ses semblables depuis qu’il tient une place dominante à l’égard des autres créatures avec qui il coexiste sur la Planète)

 

 
 

 

…Schisme

De part cette dualité qui règle toute l’existence et le monde physique, l’espèce Humaine s’est disloquée, divisée, séparée.

 

Cette dualité intervient sur sa personne, ses semblables et son environnement, le conduisant ainsi dans un cercle infernal où son existence est profondément liée à cette dualité.

Ainsi divisé l’homme est condamné dans un déséquilibre personnel, global (lui et les autres) mais aussi universel (rupture des liens par une exclusivité des liens physiques)… Il ne peut donc pas avoir accès à l’harmonie.

C’est pourquoi toutes les Utopies ont échouées, dans les mises en pratique.

Cette dispersion ne permet pas à l’ensemble d’évoluer dans une perspective universelle, elle restreint plutôt, la globalité à demeurer dans la continuité de cette dualité qui sans cesse s’attire et se repousse.

Enclavés dans la discordance, l’instabilité nous ne parvenons pas à progresser pour vivre ensemble.

 

à suivre...

 

3-L’illusion de la Réalité… (Accès article,)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×