Créer un site gratuitement Close

Les 3 Gunas

Les trois Gunas

La nature matérielle est formée de trois Gunas :

             La Vertu (Sattva)

          La Passion (Rajas)

          L’Ignorance (Tamas)

 

L’Homme est conditionné par ces 3 Gunas, il doit s’en libérer pour atteindre la sérénité en lui et lui permettre de faire face à son existence, quelques soient les étapes à franchir et les obstacles à surmonter.

 

õLa Vertu (Sattva) est le plus pur des Gunas. Elle éclaire l’être et l’affranchie des conséquences de ses actes. L’être gouverné par ce Guna, développe le savoir et devient conditionné par le sentiment de bonheur que la vertu lui procure. Elle attache l’être au bonheur« Qui meurt sous la vertu gagne les planètes supérieures, les planètes pures où vivent les sages ». Les actes accomplis sous l’égide de la vertu entrainent la purification de leur auteur. De la vertu, nait le savoir véritable. Par la vertu, l’être s’élève jusqu’aux planètes supérieures.

 

õLa Passion (Rajas), « désirs ardents et sans fin » La passion domine l’âme sur l’action matérielle et ses fruits. Elle attache l’être aux fruits des actes. La passion s’agrandit autant que l’attachement qu’elle produit. « Qui meurt sous la passion, renait parmi les hommes qui  se vouent à l’action intéressée ». Les actes accomplis sous l’influence de la passion entrainent à la détresse. De la passion nait l’avidité. Dominé par cette influence, l’être demeure sur les planètes moyennes terrestres.

 

õL’Ignorance (Tamas) cause l’égarement des êtres. Ce Guna enchaine l’âme et l’entraine à la folie, l’indolence et le sommeil. Elle attache l’être à l’instabilité. L’ignorance conduit à l’inertie, la démence et l’illusion. « Qui meurt sous l’ignorance renait dans le monde des bêtes ». Les actes accomplis par l’ignorance entrainent à  la sottise et les êtres qui y sont enveloppés déchoient dans les mondes infernaux.

 

L’Homme capable de dépasser les 3 Gunas s’affranchie de la mort, de la vieillesse et des souffrances qu’elles engendrent. Ainsi, il peut jouir de cette vie, dès à présent.

Pour cela, il ne faut éprouver aucune aversion devant l’éclairement ou l’illusion.

Ainsi, l’être n’éprouvera aucune soif de ces choses en leur absence.

L’être doit être neutre face aux fruits de ces Gunas (savoir véritable, avidité, sottise). Il doit être inflexible, conscient que tout agit à travers ces Gunas.

L’être doit être constant, égal et identique devant le plaisir, comme devant la souffrance, dans les éloges et les blâmes, la gloire et l’opprobre, les amis et les ennemis.

L’être doit aussi renoncer à tout acte, entreprise intéressée.

(voir aussi Rubrique "L'Existence" Enseignement de la BG - Apprendre)

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site