De l'Etat de l'Homme.... La condition Humaine et l'évolution

De plus en plus la barbarie s’intensifie. Partout on agit avec sauvagerie, sans scrupule. Tout s’amplifie, tout se précipite… Tout va tellement vite, tellement loin aussi…

Les injustices règnent, c’est le désordre… un profond déséquilibre.

Nos communautés ont toujours traversées des phases des crises, des mouvements en tout genre qu’elles ne savent pas interpréter.

Nous sommes confrontés à des maux que certains ont tendance à regrouper pour en donner une vision sombre.

                             Il y a des choses qui se produisent dans la vie, la notre, celle des autres et celle de la communauté aussi.  Nous traversons, seuls ou ensemble des périodes critiques, de crises et de mouvements en tout genre. Les angoisses, la dépression, les abus et les mauvais traitements, la misère, la famine, les deuils et les massacres… Nous nous entretuons, par les armes, par la malveillance, par les manipulations, par les épidémies... Nous nous consacrons à des querelles. Il y a les guerres, les maladies, les ressentiments…Ce sont des maux que nous avons, nous même, causés ; des choses que nous aurions pus éviter… Ce sont les expériences destinées à nous enseigner, des leçons à tirer… Tout ce qui arrive même le plus infâme, a forcément un sens, et on ne le comprend pas toujours. Les choses arrivent pour nous apprendre, pour nous changer, pour nous forger ou juste pour avancer… Il y a toujours une explication… Il y a un message…

 Il y a des choses insaisissables, des choses qui nous entourent, en dehors de nous…c’est la nature, la Planète et tout l’univers parfois, qui nous accable un peu plus. Les séismes, les tsunamis, les ouragans, les tempêtes, les inondations… La Planète est secouée, vivante… Ce sont des catastrophes pour l’humanité mais c’est seulement la Terre animée. Tout ça nous apprend la vie autrement.Ce sont des observatoires, des constats pour comprendre. Il y a nous et tous ceux qui peuplent la terre… il y a la nature qui est ici, tout autour. Il y a la Planète, qui a sa vie bien à elle. Et il y a l’univers dans laquelle nous sommes, dans ce plus vaste ensemble…  Toutes ces perturbations nous indiquent une transformation à venir…C’est un bouleversement qui demandera l’évolution de toute la Terre. Tout ça nous pousse à évoluer aussi, à nous adapter aux changements…

 

Comme si les leçons de l’Histoire, du passé, ne nous avaient pas servies, comme nous ne voyons pas les alertes de la nature, nous détournons le regard. On ferme les yeux pour ne pas voir les signes, pour ne pas comprendre…

On se contente de s’affliger, de se relever, de tout recommencer… On ne change pas et dans la plus part des cas, ça s’empire. A notre époque tout a un prix.

On ne donne plus, on vend… et quand, on donne d’une main, on reprend de l’autre. C’est comme si plus rien n’avait d’importance, on sacrifie tout, sa famille, ses amis, ses principes… Il n’y a plus rien de sacré, ni le corps, ni la vie, l’âme non plus.

L’Homme ne connait plus aucune limite. Il a l’or et l’orgueil dans le sang. Il veut jouir de tout ce qu’il peut. Il veut s’enrichir, il se complait dans les mauvais actes. On ne  devrait plus parler d’amour, tant il ne s’agit souvent que de chair.Le corps et l’esprit sont enchaînés.

L’Homme vaque ainsi, comme ivre et inconscient. La vie, le monde, ce n’est pas évident… Le désespoir, la peur poussent à des illusions. Parfois, perdus, on ne sait plus ce qui est et ce qui n’est pas…

Il y a ceux qui veulent s’éveiller, comme à demi-conscient, ils ont des convictions et la volonté. Mais souvent, ils se font berner par des faux, des marchands de rêves, par milliers… même dans les cercles les plus fermés, même les plus résistants, les plus brillants.

Les plus déterminés, endoctrinés, deviennent les plus dangereux. Egarés sur une voie qu’ils croient la bonne, ils se pourvoient et souillent plutôt leur âme, dans cet aveuglement.Il y a aussi comme des fausses rumeurs. Certains détournent les faits, les soupçons. Ils sèment des doutes supplémentaires pour nous égarer. La désinformation passe par trop d’informations, il en va de même pour tout le reste… Trop de foi dans la foi, la surabondance apporte le néant, l’absence, le rien… Il y a des gens mal intentionnés. Certains sont comme à la tête de ce monde pour nous diriger, nous organiser et nous aider. Mais, condamnés dans leur orgueil, ils ne pensent qu’à leurs intérêts. Le pouvoir corrompt même les meilleurs…

Naïfs, les hommes se laissent tromper. Partout, on vit ou on survit, dominés par ceux qui prêchent le bien mais font le mal… Ils ne nous guident pas, ils nous asservissent. Egarés dans ce labyrinthe, ne sachant pas distinguer le vrai du faux, les Hommes errent, solitaires, sans pouvoir avancer. L’Homme traque son désir, pas celui de l’autre, ni du monde. La peur, les doutes, la haine, l’orgueil poussent l’Homme à fuir, il suit comme un bétail, un chemin qui le mène à un gouffre, à sa perte…

Mais le temps a changé, les mentalités de certains aussi. Il y a des Hommes sur la bonne voie. Il y  en a, prêt à se remettre en question, des gens déterminer à s’améliorer…

Tout est possible.

Il faut ouvrir les yeux.  Il faut accepter de voir même ce qui fait mal. Il faut prendre conscience de toute la réalité dans son ensemble, plutôt que de concevoir la vérité. On ne doit plus rester enfermer dans nos têtes, dans notre personne. Nous sommes corps et esprit. Et tous, ensemble nous formons un corps unique.

Le passé, l’Histoire de l’Humanité, la chronique de l’Univers nous ont apportés le sens de l’existence : l’évolution.        

L’univers, le Monde, la nature, le corps et l’esprit.Tout nous mène vers cette transition. L’esprit progresse. Nous abordons plus facilement qu’hier les sujets et les méthodes concernant le développement de l’esprit.

Nous sommes un, et puis collectivement, nous constituons une unité.

 Il est temps d’avancer sur ce chemin. Tout évolue, le reste ne nous attendra pas.

L’Homme est comme une machine fabuleuse. Il a des capacités extraordinaires qu’il doit explorer et exploiter…

 

  

Δ  Chaque cellule du corps humain peut fabriquer des molécules.  Le corps est un immense réseau de coopération, où chaque constituant même le plus infime assure son rôle en interagissant avec l’ensemble.